Parcours du pied

0

Introduction

N’est-il pas étrange que nous ayons cette station debout qui ne nous force à être en contact sur la terre que par nos pieds?
Alors commençons ce petit tour de la symbolique du corps humain par nos petits petons.
Les orteils, la voûte plantaire, le talon.

Les orteils

Les orteils nous fixent au sol, c’est leur premier sens étymologique. Mais ils signifient aussi le NORD car orteil vient de arctus (ours, nord) qui a donné articulation. Donc les orteils nous indiquent le nord. Et une étoile nous interpelle: Arcturus, l’étoile du Bouvier, celle qui se lève la première comme le font nos arpions. Alors soyons attentifs à nos orteils car ils nous verticalisent, nous alignent entre la Terre et le Ciel. C’est le début d’un cheminement vers l’esprit.

La voûte plantaire

La voûte plantaire, voûte plante air, voûte plant terre, voûte plan taire.
De nombreuses personnes peuvent souffrir à cet endroit. Alors qu’est-ce que cela signifie? Nous sommes des plantigrades (issu de plantaire) et donc à la recherche constante de notre verticalité.
La voûte déjà nous interpelle. Car il y a bien sûr celle qui occupe cet article mais aussi la voûte palatine (dans la bouche) et celle du crâne. Trois voûtes qui sont bien évidemment en lien. Il est logique que l’ogive de votre pied influe sur celle de votre palais (ce mot est magnifique: il signifie quelque chose de beau, un temple par exemple et cela est renforcé par le mot lui même qui nous dit: pas laid!) et celle de votre crâne dont le sens étymologique est graine.
Donc la graine de l’esprit (crâne) descend dans le palais (bouche et système digestif) afin de se planter en terre (voûte plantaire).

Le cuboïde

Cette voûte du pied est composée de différents os magnifiques. Le cuboïde, les cunéiformes et les tarses.
Le cuboïde signifie dé à jouer. La vie est aussi un véritable jeu d’expérience. Chaque instant de votre vie est un jeu car vous choisissez. Ce choix implique des situations parfois cocasses parfois déplaisantes. Peu importe, c’est la vie.

Les cunéïformes

Cunéiforme est amusant. D’abord le latin nous donne cuneus, coin. Mais cela a donné Culex, moustique ou encore cos, cotis, caillou. Ce qui est drôle dans ce mot c’est ce que nous entendons: Qu’une haie y forme. Et c’est vraiment ce que font ces os: une rangée, une haie avant la troisième partie du pied.

Les tarses

Tarses qui nous donne , via le grec, la notion de terre ferme.

La Voûte plantaire en résumé

Nous voilà prévenus. Notre bipédie nous impose de faire un pas après l’autre. Chaque pas est un choix comme une nouvelle énergie qui descend en nous et se plante en terre. Lorsque Attila le Hun passait, rien ne repoussait dit-on. Et bien cette personne n’était tout simplement pas alignée. Notre but, notre existence même est d’engendrer, de faire germer la vie à chaque pas. La beauté (pas laid) intérieure est essentielle à ce destin unique que nous avons. L’alimentation participe à la transformation du céleste afin qu’il s’implante dans le terrestre. Et la notion de hasard, de jeu, de JE, de joie est importante. Il faut en accepter les aléas car sinon cela restera comme un coin, un caillou, une piqûre de moustique qui nous rendra alors boiteux (boit eux qui indique que nous absorbons l’énergie des autres plutôt que de leur donner). Comme le « tu me pompes l’air » devient expressif! Pompes à le double sens de chaussure et d’aspiration.
Les douleurs aux pieds sont les manifestations symboliques de ces coins qui nous bloquent dans notre avancée.
Repensons notre graine, notre vie et créons de la joie à chaque pas de l’existence.
Mais attention, ceci dans le silence intérieur comme l’indique le plant (plan) taire. Il y a un secret qui se crée!

Le talon

Voilà la troisième partie du pied. Composée de trois os que sont le naviculaire, l’astragale et le calacaneum.

Le naviculaire

L’os naviculaire nous invite à partir sur les flots, naviguer vers des terres inconnues. Le philosophe chinois Tchouang Tse écrit que nous n’avons qu’une partie infime de notre corps en contact avec le sol pourtant nous pouvons l’arpenter en totalité. Alors voilà que cette partie du pied invite à s’évader sur les mers périlleuses, visitant des terres hostiles ou accueillantes. Mais n’oublions pas que c’est notre façon d’être qui rend ces îles hospitalières ou non.

L’astragale

L’astragale est un os magique. Il est la pierre (puisque gal en bas latin signifie pierre et a donné galet, galette, gale ) bref tout ce qui roule. Pierre qui roule n’amasse pas mousse!
Mais gal c’est aussi Gaule, le pays de la France qui vient de franc (liberté). La liberté n’est pas quelque chose que l’on roule dans la farine. Et donc cet os nous dit dans cette langue magique appelée langue des oiseaux, qu’astragale , c’est la pierre des astres. Notre voyage en bateau prend sens. Nous sommes en quête de cette pierre du ciel, bref notre étoile à nous. Car chaque être humain a son étoile, sa pierre, sa destinée.

Le calcanéum

Et voilà pour finir le calcaneum. De l’indo-européen calx qui signe entre autre couleuvre!
Ainsi le serpent, la Koundalini, ne part pas du sacrum mais des pieds et s’enroule nous montrant le chemin jusqu’à la tête. Quand on regarde Pharaon, il est représenté avec son diadème illustrant le serpent.
Cet ophidien, de l’ordre des reptiles est aussi l’image de la mer, des flots, et aussi des ondes. Car le serpent est la représentation imagée de la vie qui est vibration, la vouivre.
Nous allons donc quitter la terre sur notre bateau, tel Ulysse et partir à la conquête de notre tête.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Jean Motte

Jean Motte directeur du centre Imhotep, formation en acupuncture traditionnelle, Auteur de livres de références en acupuncture: Vade-Mecum d'Acupuncture Traditionnelle (Editions Trédaniel), Les Chemins cachés (Editions Trédaniel), Ling Tchrou (Editions Imhotep), Tian Kan Ti Tche (Editions Imhotep). Conférencier : Belgique, Canada, HEC, Radio médecine douce, Baglis TV.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.