Tae ki: en noir et rouge ou en noir et blanc?

2

C’est très souvent que des personnes (patients ou thérapeutes) me demandent la signification du tae ki: pourquoi est-il blanc (ou rouge!) et de quel côté doit-on placer le noir. Faisons le point!

Nous avons appris au Centre Imhotep que traditionnellement le tae ki était représenté en rouge et noir contrairement à l’idée répandue et « purifiée » des Jésuites du XVIème siècle: noir et blanc. Il ne fait aucun doute que la couleur rouge pour représenter le yang est légitime. Ce yang, énergie qui chauffe et met en mouvement le yin, matière stoïque, véritable dynamo de toute vie, ne peut être que chaleur et donc rouge. Il est comme le soleil, cette boule de feu qui réchauffe et donne vie à la terre fertile et noire. Quoi de plus naturel donc que ce tae ki avec sa « virgule » rouge qui descend vers la terre afin de transmuter celle-ci avec sa chaleur?
De plus, en Chine, le rouge est significatif de la joie (les mariées sont d’ailleurs vêtues de rouge) ce qui est lié au cœur; avec le noir lié aux reins nous retrouvons là l’axe chao yin: les reins, piliers stables, permettent la verticalité alors que le cœur apporte la sérénité et l’accès à la Voie. Encore une fois cela justifie ce binôme rouge/noir pour le tae ki. Il en est de même pour le tae ki aux couleurs inversées qui représente le yang de la terre qui monte et s’évapore sous forme de brume et le yin qui retombe sous forme de pluie.

Cependant je me suis posée la question sur les raisons du tae ki noir et blanc qui perdure et à bien y réfléchir je pense que les deux ont leur raison d’être …sans pour autant représenter la même chose!

Si l’on s’en réfère aux couleurs traditionnelles des cinq éléments, un tae ki noir et blanc ne peut être représentatif du yin/yang dans le sens où le noir désigne l’élément eau (l’apogée du yin) alors que le blanc associé au métal rappelle la phase où le yang entre dans la profondeur laissant apparaître le yin. L’association noir et blanc est donc synonyme à ce moment là …de yin et yin, ce qui amène …à la mort! Tout l’inverse du tae ki. (Nb: le blanc est d’ailleurs couleur du deuil en Chine).
Mais nous le savons, la pensée chinoise est toujours affaire de dialectiques et il est nécessaire d’être gymnaste en ce domaine pour comprendre non pas la vision chinoise mais les visions chinoises. Et c’est en cela que l’on peut appréhender un tae ki noir et blanc…
Si l’on regarde de près l’idéogramme Bai 白 qui signifie blanc, celui-ci est bien de nature yang puisqu’il représente le soleil qui pointe à l’horizon. C’est la clarté, la luminosité, le jour qui revient. Le fait qu’il soit en train d’apparaître sur l’horizon suppose le mouvement car ce moment est on ne peut plus éphémère mais aussi cyclique, il est donc tout à fait approprié dans le tae ki puisqu’au delà du symbolisme de la complémentarité indissociable du yin et du yang, il nous indique le côté cyclique de toute chose.
Cette lumière cyclique, nous en faisons tous l’expérience depuis toujours avec l’alternance du jour et de la nuit tout comme les saisons qui se suivent. Rappelons que les saisons d’un point de vue énergétique ne débutent pas comme en occident avec les solstices et les équinoxes mais justement en amont de ceux-ci qui sont en fait le point culminant de la saison. L’explication se trouve dans la logique de l’observation car le changement de saison pour les Chinois ne se fait pas en fonction du climat (qu’ils ont pourtant bien étudié) mais en fonction de la lumière. Cette lumière qui croît et décroît tout au long de l’année est due à l’axe de la terre et de sa circonvolution autour du soleil, c’est donc la situation de la terre dans son espace qui détermine la quantité de lumière.

Nous représentons souvent cette croissance et décroissance de lumière par une sinusoïde (rythme nycthéméral).
Mais puisqu’il s’agit de cycle, il semble alors logique de représenter cette suite dans un cercle.
Ce tae ki pourrait alors représenter une situation dans l’espace contrairement au tae ki rouge et noir symbole de verticalité (et donc du temps qui passe), ceci à l’instar des trigrammes de Fu Hi et du Roi Wen: l’un représente la sortie du yang et sa progression, l’autre une répartition dans l’espace tel que le figure le Ming Tang.
Nous en arrivons donc à deux tae ki de couleurs différentes. Dans notre esprit occidental cela dérange car nous avons le besoin de savoir quel est le seul, l’unique, le vrai. Pourtant dans la pensée chinoise cela est possible puisqu’il s’agit d’observer la nature, la vie et que celle-ci est très variée jusque dans ses lois. Le symbolisme ne fait que représenter ce qui est. D’autant que deux tae ki n’est pas improbable dans cette pensée binaire : « un yin, un yang, c’est le Tao ». Pourquoi pas un tae ki yin (noir et blanc horizontal) et un tae ki yang (rouge et noir vertical)?

Les deux combinés représenteraient le juste milieu : la verticalité (chao yin) et le bon positionnement dans l’espace (yang ming), l’un que l’on suspendrait à la verticale au mur, l’autre plutôt à mettre à plat, ceci afin d’en tirer tous les bénéfices énergétiques que ces formes et couleurs peuvent libérer.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Anne-Sophie Guillonnet

Anne-Sophie Guillonnet a fait ses études d'acupuncture traditionnelle au centre Imhotep de 2003 à 2006. Installée dès la fin de ses études à St Nazaire en sud Bretagne, elle pratique toujours à son cabinet. Toujours en recherche de comprendre toujours plus, elle partage volontiers ses nouvelles idées et aime transmettre l'acupuncture d'une manière générale (stages, conférences...).

2 commentaires

  1. Alors peut être est sacrilèges ce que je vais proposer mais pourquoi ne pas élargir encore. Si nous intégrons dans notre cohérence que ce symbole est celui du Tout et que nous faisons parti de ce Tout qu’est ce qui nous empêche de nous l’approprier du moment que c’est cohérent pour nous ? En gros pourquoi limiter ce symbole à la cohérence des anciens textes et ne pas l’enrichir de notre propre cohérence ?

    La pensée confucianiste est tres respectueuse des codes et doctrines mais il me semble que l’esprit Taoiste lui l’est beaucoup moins comme vous le signalez le symbole n’est que représentation de ce qui Est.
    Peut être que pour Mr/Mdme Y à un moment T un Tae Ki Vert et Rose sera la représentation de ce qui Est la plus juste et qui sait à 2h30 du matin ca sera Vert et Rouge (rapport Foie / Ig)

    Pour ma part j’aime bien le Tae Ki en Noir et Blanc – Ombres et Lumières Absorption / Diffusion CentriFuge et CentriPete en mettant le mouvement au milieu de ça…

    • Anne-Sophie Guillonnet
      Anne-Sophie Guillonnet le

      Oui, tout est possible. Je ne faisais que décrypter les 2 (ou 4) tae ki que l’on retrouve dans les traditions. De toute façon un symbole est fait pour être vivant, l’important étant ce qu’il représente pour celui qui le trace, les codes sont là pour s’accorder sur ce que le symbole véhicule, s’il n’est pas déchiffré il sera moins « nourrissant » pour la personne puisque seule l’onde de forme agira.
      Merci pour votre commentaire.

      Anne-Sophie

Laisser une réponse