La stérilité selon l’acupuncture traditionnelle

1

L’Acupuncture Traditionnelle peut apporter une solution à la stérilité, une fois les pathologies détectées grâce aux techniques actuelles.

Elle agit sur les plans physique et permet d’éviter le recours, dans certains cas, à une procréation assistée.

D’après le Ta Tchreng, livre médical :

« Sang fort, énergie faible, on peut concevoir. Sang faible, énergie abondante, on ne peut pas concevoir ».

La conduite de l’énergie visera ici à équilibrer le sang et l’énergie dans le bas-ventre.
Pour cela, le thérapeute dispose de 6 axes de traitement et de grands points symptomatiques. Par souci de simplification, nous occulterons ici la prise en compte des pouls et du bilan énergétique et garderons en mémoire la phrase du Ta Tchreng.

Répartition des 6 axes énergétiques

-Le Tae Yang (V-IG) et le Tsue yin (F-MC) ont plus de sang que d’énergie
-Le Chao yang (VB-TR) et le Tae Yin (P-Rte) ont plus d’énergie que de sang
-Le Yang Ming (E-GI) et le Chao yin (C-R) ont autant de sang que d’énergie.

Chaque grand axe possède un ou plusieurs points spécifiques :
-Le 3JM (Zhongji), point Mo de Vessie (Tae yang) agit sur les problèmes de spermatogenèse et de fausses couches.
-Le 5JM (Shimen), point Mo du TR (chao yang). « Océan d’énergie pour les mâles », il renforce la production de sperme.
-Le 30E (Qichong), point du Yang Ming et « carrefour » important du Merveilleux Vaisseau Tchrong Mo, s’utilise chez les femmes pour non conception. Incontournable au traitement, le piquer en tonification. Par expérience, il est recommandé de le travailler avec le 28E (Guilai) afin de désobstruer lal voie du sang et faciliter le remplissage du foyer inférieur.
-Le 6Rte (San Yin Tsiao) lié au Tae Yin est à la fois un point de réunion et un point Lo des 3 méridiens Yin du bas. C’est un grand point du sang.
-Le 4Gi (Ro Ku), point du Yang Ming, commande l’énergie. Il sera dispersé afin que, inversement, le sang soit augmenté.
-Le 12R (Dahe) et le 13R (Qixue) reliés au Chao yin sont indiqués pour les insuffisances ovariennes.
-Le 8F (Ququan) lié au Tsue Yin, s’utilise dans les insuffisances ovariennes.
-Le 9MC (TchongTchong), lié au Tsue yin, est le « ministre des unions ». En le tonifiant, les hommes forment le sperme et les femmes détachent l’ovule.
-Le point Hors Méridien Zigong, situé latéralement à 3 distances du 3JM, permet de concevoir. Au jour attendu des règles, faire un moxa 3 fois et renouveler le lendemain.

Application

Pour être efficaces, ces points doivent être choisis en fonction de l’axe énergétique en déséquilibre chez le patient que le bilan aide à détecter. Une fois l’axe à traiter trouvé, les points peuvent être employés comme des recettes s’ils sont compris dans une dialectique énergétique.
Nous nous attacherons uniquement aux problèmes rencontrés chez la femme.
Approfondissons la dialectique des axes sang/énergie :
Ce tableau nous indique qu’au sein d’un même axe, une répartition se fait également selon le méridien du haut et le méridien du bas qui composent chaque axe.

Sang Energie

Tae Yang V IG
Chao Yang TR VB
Yang Ming E-GI  E- Gi
Tae Yin Rte P
Chao Yin R C
Tsue Yin F MC

Nous lisons que le méridien de Vessie a plus de sang que l’IG etc… Nous savons aussi qu’il faut plus de sang que d’énergie pour concevoir.

Couplage de points au sein d’un axe

Les points étudiés ci-dessus décrivaient leur symptomatologie. Il est nécessaire maintenant de les coupler dans les axes de la façon suivante :
-Le 3JM tonifié agit sur Vessie et augmente donc le sang. Il faut le coupler avec le 4IG (Wangu) en dispersion afin de diminuer l’énergie.
-Le 5JM tonifié est à coupler avec le 40VB (yangLingquan) en dispersion, pour les mêmes raisons.
-Le 30E tonifié doit être couplé avec le 4GI en dispersion.
-Le 4GI dispersé est à coupler avec le 42E (Chongyang) en tonification.
-Le 6Rte tonifié est couplé avec le 9P (Taiyuan) dispersé.
-Le 12 et 13 R en tonification sont à coupler avec le 7C (shenmen) en dispersion.
-Le 8F tonifié doit être couplé avec le 7MC (Daling) en dispersion.

*il n’y a pas d’erreur de texte. Le Chao yin a autant de sang que d’énergie comme le démontre la théorie des Gan Zhe. Les ouvrages actuels ne font que retranscrire certaines informations non démontrées. L’équilibre sang/énergie dans les méridiens est totalement lié aux circulations énergétiques célestes et terrestres dont toute la structure médicale chinoise est issue.

Petit rappel sur la règle de tonification/dispersion

La tonification consiste en une implantation d’aiguille lente au début de l’expir du patient. Le retrait s’effectue rapidement au début de l’inspir en bouchant immédiatement le trou laissé par l’aiguille. L’angle de pénétration se fait dans le sens du courant énergétique du méridien.
La dispersion consiste en une implantation d’aiguille rapide au début de l’inspir et un retrait lent en début d’expir du patient. On ne bouche pas le trou laissé par l’aiguille. L’implantation se fait à contre courant énergétique.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Mathilde Fenet

Mathilde Fenet est diplômée du Centre Imhotep depuis 2003. Après avoir exercée en région parisienne et en Suisse. Elle est actuellement installée en Saône-et-Loire dans la région de Paray Le Monial. Elle a aussi crée les Echos du Qi, revue du Centre Imhotep.

Un commentaire

  1. Bonjour.utilisation judicieuse du Da Tchreng .mais le  » tableau » s’il est complet n’est pas très clair .j’ ai eu des résultats intéressants en utilisant les théories de M.Mussat avec le chong mo 4 Rt 30E 6mc 3jm 5jm .Blondel acu depuis 35ans .

Laisser une réponse