Estomac et Reins – Les liens du sang

0

Au cours de nos études d’acupuncture, nous entendons souvent qu’il faut travailler conjointement les méridiens du Zu Yang Ming de l’estomac et du Zu Shao yin des reins.

Raison 1

Une des principales raisons à cela, c’est que le premier gère l’énergie acquise et le second l’énergie innée. En d’autres termes, nous savons que l’estomac est la source de la fabrication de l’énergie nourricière (Rong) et que les reins sont à l’origine de la circulation de notre énergie ancestrale (Yuan Qi). Il est donc intéressant de les piquer ensemble, par exemple, lors de troubles de l’énergie Rong ou de l’énergie Yuan Qi car lorsqu’un de ces deux organes présent un dysfonctionnement, il entraîne automatiquement une répercussion sur l’autre.

Raison 2

Une seconde raison de les travailler de pair, c’est que d’un point de vue de quantité sang/énergie, ces deux axes ont tous deux autant de sang que d’énergie. Donc lorsqu’un patient présente à la fois une faiblesse de Yin et de Yang, par exemple un pouls dicrote, le recours à ces deux méridiens est souvent nécessaire.

Raison 3

Une troisième raison et qui est la plus intrigante, c’est le rapprochement à faire avec la physiologie médicale. En effet, il se trouve que l’organe estomac fabrique, entre autres, deux substances à partir de ses cellules pariétales : le facteur intrinsèque et l’acide chlorhydrique.

L’acide chlorhydrique

Intéressons-nous d’abord à l’acide chlorydrique (HCI). Outre son rôle bien connu dans le déroulement de la digestion, cette substance permet aussi la transformation du fer alimentaire sous une forme absorbable par la muqueuse intestinale. Nous savons que le fer est essentiel à la formation de l’hémoglobine des globules rouges (GR) car c’est grâce à lui que l’hémoglobine peut fixer et transporter l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules. Par conséquent, une baisse d’HCI peut conduire à une diminution de la fabrication d’hémoglobine et à terme priver les cellules d’oxygène.

Le facteur intrinsèque

Etudions maintenant le facteur intrinsèque : c’est une protéine dont le rôle n’est pas d’agir sur la digestion mais consiste à capter la vitamine B12. C’est ici que ce que les chinois avaient compris de façon intuitive prend tout son sens. Il se trouve que la vitamine B12 est essentielle à la maturation des GR et à la formation de l’hémoglobine. Or cette vitamine ne peut d’une part être absorbée par la muqueuse intestinale et d’autre part traverser cette même muqueuse pour rejoindre la circulation sanguine que si elle est associée au facteur intrinsèque !

Les reins

Vous ne voyez peut-être toujours pas le rapport avec les reins ? Alors je m’explique plus avant ! Il se trouve que les reins, considérés cette fois-ci sous l’angle de l’énergétique chinoise, ont un lien avec l’hématopoïèse (étymologiquement : faire du sang). Cette dernière est le processus physiologique permettant la création et le renouvellement des cellules sanguines qui se déroule, à l’âge adulte, dans la moelle osseuse. Si je ne m’abuse, les reins, tout comme les os, appartiennent à l’élément Eau. Le rein droit, Yin, n’est-il pas le garant du squelette, grâce à son énergie Jing? Et par extension, de la moelle osseuse et donc le précurseur énergétique des cellules sanguines ? D’ailleurs certains noms de points du méridien Zu Shao Yin sont là pour confirmer ce lien entre moelle et reins tels que le 11R, « Creux de la moelle » (ancienne dénomination) ou bien le 14R, « entrepôt de la moelle » ou « centre de la moelle » (ancienne dénomination). Si l’on considère que la moelle est le Yin de Yin de l’os, d’autres points de ce même méridien sont à prendre en compte comme le 10R, « vallée du Yin », et le 12R, « passe du Yin » (ancienne dénomination)…

Vu sous cet angle, il est clair qu’un bon fonctionnement énergétique des reins et de l’estomac est indispensable à la formation de ce fluide vital qu’est le sang.

Raison 4

On peut rajouter une quatrième raison, d’ordre anatomique cette fois-ci. A l’âge adulte, l’hématopoïèse se déroule uniquement dans la tête du fémur, les ailes iliaques et l’os sternal. Si l’on rapproche les différents trajets des méridiens des reins et de l’estomac, on s’aperçoit qu’ils couvrent à eux deux les zones concernées.

CQFD, estomac et reins sont 2 organes intimement liés qui se marièrent et eurent beaucoup de petits GR !!
Partager sur :

Infos de l'auteur

Mathilde Fenet

Mathilde Fenet est diplômée du Centre Imhotep depuis 2003. Après avoir exercée en région parisienne et en Suisse. Elle est actuellement installée en Saône-et-Loire dans la région de Paray Le Monial. Elle a aussi crée les Echos du Qi, revue du Centre Imhotep.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.