Le 25 Estomac

0

Petite introduction

S’il y a un point facile à connaître, c’est bien lui. Le 25 E se situe à 2 cun du 8 JMO, au centre de l’ombilic.

Son nom est TIANSHU,

TIAN est ce qui est au-dessus de l’Homme, le Ciel. Mais dans son caractère, nous avons aussi le caractère de l’Homme simplifié, avec la tête, le nom de l’Homme.

Le corps de l’Homme a en lui le Ciel à la tête, l’Homme au centre du corps et la Terre au niveau des membres inférieurs.

Le 25 E se situe au centre du corps, donc au niveau de l’Homme, mais a également dans son idéogramme le haut du corps et le Ciel.

SHU contient dans son caractère des objets contenus dans un coffre en Bois. Cela peut être un coffre que l’on trouve sur la Terre. Ce point contient donc aussi la Terre qui complète l’ensemble.

Mais le coffre peut aussi être vu comme un trésor, un point essentiel ou fondamental, une charnière, un gond ?

L’étoile polaire

Revenons au Ciel ; a-t-il lui aussi un point fondamental, un pivot ?

L’étoile polaire est celle-ci. C’est une étoile visible à l’œil nu, qui se situe approximativement dans l’axe de rotation de la Terre. A cause de cela, elle paraît fixe, alors que les autres étoiles tournent autour d’elle. Par sa fixité, elle est un repère, pour les marins par exemple.

Par le phénomène de la précession des équinoxes, sous l’action cumulée du soleil et de la lune, l’axe de rotation de la Terre varie, l’étoile polaire change donc également au fil du temps. Actuellement, l’étoile polaire est Alpha Ursea, l’étoile la plus brillante de la constellation Petite Ourse. Cette constellation faisait à l’origine partie d’une constellation nommée « aile du dragon » et l’on dit qu’elle fut créée par le philosophe Thalès de Milet, au VIème siècle avant notre ère. Dans la mythologie grecque, une histoire d’amour est à l’origine de cette constellation. La nymphe Callisto fut aimée par Zeus, le Dieu des Dieux et eut un fils avec lui, Arcas. Quand son épouse jalouse, Héra, découvrit leur relation, elle transforma Callisto en ourse. Un jour, Arcas tira sur sa mère, ne la reconnaissant pas. Zeus, qui assistait à la scène, eut pitié d’eux et décida de les unir dans le Ciel sous la forme de la Grande Ourse et de la Petite Ourse. Mais, Héra, outragée par cette offense, demanda justice à Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer. En effet, de chez nous, en Europe, la Grande Ourse est visible dans le Ciel, toute l’année, elle ne se couche jamais et par la rotation de la Terre donne l’impression de tourner autour de l’étoile polaire.

Cette étoile polaire reste donc un repère dans le Ciel qui nous entoure et les chinois l’ont nommée Tian Shu.

L’ombilic

Le 25 E est situé au centre du corps au niveau de l’ombilic.

L’ombilic ? Apparemment, pour la plupart des gens, il ne sert à rien. Et pourtant, on lui doit tout !

C’est la cicatrice qui témoigne du lien entre l’enfant et la mère, qui nous relie à notre passé. Cet ombilic est le symbole du narcissisme, de l’ego, de l’homme tourné sur lui-même. Son importance est telle que l’on retrouve également sa trace en Grèce antique.

Cronos était le fils du Ciel et de la Terre, et le mari de Rhéa. Cruel, et par peur qu’on lui prenne sa place, il avalait ses enfants, dès qu’ils venaient au monde. Sa femme parvint à sauver Zeus, le sixième enfant, en lui substituant une pierre enveloppée d’un linge que Cronos avala. Zeus fut élevé en Crête, et plus tard, aidé de sa grand-mère Gaïa, il fit vomir son père et sauva ses frères et sœurs qui devinrent les Dieux de l’Olympe. Selon la légende, Zeus lâcha deux aigles des points extrêmes oriental et occidental et à l’endroit où il se rencontrèrent, à Delphes, il plaça l’omphalos, la pierre recrachée par Cronos, marquant ainsi le centre du monde.

Ceci pourrait n’être qu’un détail, pourtant, le nombril a une grande importance du point de vue symbolique. Si l’on songe que le nombril est considéré comme ce qui relie l’homme à la mère, ou la matrice, au sens physiologique, il peut prendre aussi l’image du point d’ancrage d’une «chaîne d’union» qui, remontant au «Premier homme», comme nous le disent de nombreux mythes et des textes saints, émane bien de ce centre immobile mais qui, pourtant, met en mouvement tout le reste.

Ce point d’ancrage essentiel est donc à garder dans nos esprits lors des séances d’acupuncture.

Les autres points du ventre

Sur cette ligne du 8 JMO, nous avons également le 16 R et le 15 Rte.

N’oublions pas la bascule que l’on peut faire pour rétablir le sens de circulation de l’énergie entre le haut et le bas du corps en associant le 25 E et le 15 Rte.

Le gros intestin

Le 25 E est également le point MO du GI.

Le gros intestin qui évacue les déchets, simplifiés par les organes qui le précèdent, le gros intestin qui fabrique l’énergie Oé, l’intestin qui contient en son sein une microsociété de bactéries, le gros intestin qui par les neurones qu’il contient est à la fois notre « second cerveau » et réagit à nos émotions. On l’appelle familièrement la panse, mais est-ce parce qu’il pense ?

Le gros intestin, dans le ventre ou le centre, est d’ailleurs, pour les orientaux, synonyme de sagesse.

Or ce ventre est à notre époque, très abimé par notre alimentation, notre rythme perturbé.

Et donc…

Pensons donc au 25 E car à mon avis, la sagesse, c’est d’avoir un « bon intestin » !

 

Partager sur :

Infos de l'auteur

Isabelle Port, acupunctrice traditionnelle à St-Nazaire, s'est formée au centre Imhotep. Passionnée de danse, d'écriture, de dessin, et de symbolique, elle continue ses recherches, allant toujours plus loin dans la quête de la vérité...

Laisser une réponse