Comprendre le Yin Qiao Mai ou Yin Tsiao Mo

2

Au travers de cet article, je vous propose d’explorer les textes anciens afin de mieux comprendre la fonction et l’utilisation de Yin Tsiao Mo . Ce sont le Ling Tchou (2 traductions, celles de Jean Motte et Ming Wong), le Nan King (traduction de P. Grison) et le Zhen Jiu Ju Yin (« L’essentiel de l’acupuncture et la moxibustion » de Gao Wu) qui m’ont de servi de base de travail et de réflexion.

Qui est le Yin Qiao Mai?

L’étude de ses 3 idéogrammes nous donne une première piste sur la fonction première de ce merveilleux vaisseau.
Yin 陰 : ce sont les nuages qui ombragent la colline, par extension c’est le versant non éclairé par le soleil, le versant nord. C’est aussi l’aspect féminin qui s’unissant au Yang donne naissance aux êtres.
Qiao 蹻: c’est quelque chose d’élevé, un arbre par exemple, dont le faîte est penché. Le sens évolue vers un homme qui incline la tête pour mieux marcher, sauter. L’ensemble est recatégorisé par la clé du pied au repos, ce qui signifie se dresser sur la pointe des pieds afin de s’élever.
Mai 脈: c’est la ramification, la bifurcation du cours d’eau + la clé organique ce qui devient le vaisseau sanguin.
C’est Qiao qui fait la particularité de ce vaisseau: il représente l’action de se mettre sur la pointe des pieds, ce qui entraîne un mouvement de verticalité de bas en haut. Ainsi le Yin Qiao Mai, par ses 3 idéogrammes nous indique que sa fonction première est de permettre au Yin de s’élever et d’établir un lien entre la Terre et le Ciel.

Quel est son trajet ?

Les textes qui détaillent le plus précisément le trajet du Yin Qiao Mai sont le Zhen Jiu Ju Ying et le Ling Tchou chap.17. Voilà ce qu’ils disent: le Yin Qiao est une branche latérale du Tsou Chao Yin. Il démarre à la base du talon, un peu arrière du 2R, contourne la malléole interne, remonte la face interne de la cuisse, pénètre dans les organes génitaux externes puis l’abdomen. Il continue à remonter à l’intérieur du thorax, entre dans la région du creux sus-claviculaire au 12E et ressort au 9E. Il pénètre ensuite dans la région zygomatique (Ling Tchou) et le nez (Zhen Jiu Ju Ying), pour enfin se réunir au Tsou Tae Yang au 1V où il connecte avec le Yang Qiao Mai pour ensuite monter au cerveau.
Ses points constitutifs sont 6R (point clé), 8R (point tsri) et 1V.
Nous avons-là un trajet qui emprunte largement celui du Tsou Chao Yin mais celui du Yin Qiao monte jusqu’à
la tête, ce qui va permettre au Yin de monter au-delà du cou (zone où les méridiens yin s’arrêtent).

La symbolique des points du Yin Qiao Mai

Les points constitutifs du Yin Qiao Mai nous apportent- ils, grâce à leur symbolique, des éléments utiles à la compréhension de sa nature et de sa fonction ? Ce sont L’esprit des points de Philippe Laurent et Les caractères chinois du Dr L. Wieger qui vont nous donner la réponse.
Le 6R a plusieurs noms: Zhaohai, « Rayonnement des Reins », Yinqiao le même nom que le merveilleux vaisseau et Liuyin, « Ecoulement du Yin ». Intéressons-nous aux idéogrammes nouveaux que sont Zhao, Hai et Liu.
Zhao 照: c’est l’éclat du soleil, la lumière.
Hai 海: la plante qui prolifère, qui s’engendre elle-même + la clé de l’eau : mer, réservoir immense.
Liu 塯 : eau qui peut à nouveau s’écouler.
Le 6R est l’endroit où se trouve la réserve inépuisable de l’énergie des Reins qui peut s’écouler sans obstacle. Le Tsou Chao Yin étant un méridien centripète, cette énergie ne peut que monter. On a vu que les idéogrammes du Yin Qiao Mai décrivaient cette montée du yin, ce n’est donc pas un hasard si le 6R est considéré comme son point clé.

Le 8R Jiaoxin, « Croise son messager »
- Jiao 交: c’est le même idéogramme que le 6Rte, il est la
représentation de l’échange, du croisement, c’est le fait de nouer des relations, d’avoir des rapports sexuels.
Xin 信: avoir confiance et la lettre, ce qui donne messager digne de confiance.
On peut donc considérer que le Yin Qiao Mai est le messager du Rein, c’est lui qui est en charge d’amener de façon sûre l’énergie du yin et de la diffuser. Le 8R, point tsri, a pour mission d’amener à bon port cette énergie yin. C’est à lui qu’il faut faire appel quand il y a blocage dans le transport. C’est en effet la fonction première du point tsri de désobstruer toute nouure dans la circulation.
Le 1V a plusieurs alias qui pour nous se lisent de la même façon, mais dont les idéogrammes sont différents. Jingming, « Eclat de la prunelle » pour le premier et « Intelligence » pour le deuxième.
Jing 睛: la prunelle des yeux, ce qui correspond à la pupille donc au Rein. On a également l’idée d’une force et d’une vitalité pour accéder à l’immortalité.
– 精: intelligence, finesse d’esprit, tout ce qui est raffiné.
Ming 明 : association de la lune et du soleil qui ensemble produisent une forte luminosité. 
Quel grand point que ce 1V. Par ses seuls idéogrammes, il nous indique qu’il est le lieu où le yin (lune) et le yang (soleil) se réunissent, et cette union lumineuse donne force, vitalité et intelligence d’esprit. L’intelligence du regard n’est pas sans nous rappeler que c’est dans l’oeil que l’on observe l’éclat du Shen. Le 1V est d’ailleurs connecté au Coeur par sa fonction de Roé Réunion entre IG et C.
Le 1V est constitutif du Yang Qiao Mai, ce qui nous confirme cette connexion entre les deux énergies yin et yang véhiculées par les 2 Qiao.
L’ensemble des idéogrammes de ces points, nous résument la grande fonction du Yin Qiao Mai. Celle de transporter et de faire monter la réserve de l’énergie des reins afin qu’elle s’unissent à l’oeil au yang pour rayonner, nous amener force et vitalité afin de nous conduire vers l’immortalité.

Un détail important…

Jusqu’ici rien de nouveau dans ce que nous connaissions déjà. Oui mais voilà, en continuant à lire la description du Yin Qiao Mai dans le Zhen Jiu Ju Yin, j’ai été interpellée par le propos suivant: « Chez la femme, il (le Yin Qiao Mai) est considéré comme un méridien jing; chez l’homme il est considéré comme un luo ».

Il y aurait donc une différence entre homme et femme concernant la nature de ce merveilleux vaisseau ?
Pour la femme il serait comptabilisé comme méridien alors que chez l’homme il serait une voie Lo, une voie de communication entre les 2 Qiao ?
Pour répondre à cette question, intéressons-nous au chapitre 17 du Ling Tchou.
« L’Empereur Huang dit:
Pour les méridiens Tsiao, il existe une différence du Yin et du Yang. Comme vous avez dit auparavant que les méridiens Tsiao possèdent une longueur totale de 15 pieds, je me demande donc si ce dernier chiffre appartient aux méridiens du Yin Tsiao ou à ceux du Yang Tsiao ?
Tchi Po répond:
Ce chiffre est venu des méridiens du Yang Tsiao chez l’homme et des méridiens du Yin Tsiao chez la femme. Ce qui est compris dans la longueur totale des méridiens, de tout le corps est dénommée ainsi, méridiens. Ceux qui ne sont pas comptés dans le chiffre total, sont appelés les branches secondaires (Lo). Cela veut dire que chez l’homme, les trajets Yang Tsiao sont considérés comme méridiens et les trajets Yin Tsiao comme des branches secondaires, et que chez la femme, ce sont les méridiens Yin Tsiao qui représentent les méridiens et les méridiens Yang Tsiao sont considérés comme branches secondaires. »

Tout est dit: dans le calcul des longueurs de méridiens, on ne comptabilise pas le Yang Qiao Mo chez une femme, il est juste une branche secondaire alors qu’il est considéré comme méridien pour l’homme et inversement pour le Yin Qiao Mai.
Tout ceci nous explique la phrase suivante:
« Chez l’homme il faut dénombrer le yang; chez la femme il faut dénombrer le yin; ceux qui sont dénombrés sont les méridiens (jing), ceux qui ne sont pas dénombrés sont les vaisseaux (luo). »

Zhen Jiu Ju Ying
On pourrait donc en conclure qu’un 6R chez une femme stimulerait le méridien Yin Qiao Mai dans l’énergie iong, alors que chez un homme ce même 6R serait une voie Lo qui, on le suppose, ferait communiquer Yin et Yang Qiao.

De même pour le 62V, point clé du Yang Qiao Mai qui chez un homme commanderait le méridien et chez une femme la voie Lo.
Mais alors combien existent-ils de points Lo ? Les textes sont d’accord sur une chose: il existe 15 voies Lo.
Pas de problème pour les 12 points Lo que l’on connaît, idem pour le 21Rte, Grand Lo de la Rate. Par contre les textes divergent sur les 2 derniers. Le Ling Tchou décrit les 15JM et 1TM comme branches secondaires des Jen Mo et Tou Mo, alors que le Nan King parle des Lo des Qiao:
« Il existe 12 méridiens, il existe 15 Lo, soit 3 Lo de plus: qu’en est-il?

Il y a le yang- lo,il y a le yin- lo,il y a enfin le »grand lo » de la rate.
Le yang-lo, c’est le lo de Yang Tsiao; le yin-lo c’est le lo de yin Tsiao: il y a donc 15 lo. » (26ème difficulté).
Voilà une belle énigme à résoudre. Même si cela nous apparaît confus ou contradictoire, on peut imaginer que le Ling Tchou décrit les points Lo dans une dialectique, celle de l’énergie iong, car c’est par la longueur des méridiens que l’on détermine la vitesse de propagation de celle-ci qui est de trois pouces à l’inspiration et trois pouces à l’expiration, et que le Nan King les décrit dans une autre dialectique qu’il faut encore déterminer.

L’homme et la femme

Mais revenons à la différence homme-femme: la distinction entre les Qiao nous amène à considérer différemment les traitements destinés aux hommes et aux femmes!
Le chapitre 73 du Ling Tchou est formel à ce sujet: « Si la douleur n’est pas localisée, il faut traiter les deux vaisseaux Tsiao en bas, c’est à dire au point Shenmai (62V) du Yang Tsiao pour les hommes et au point Zhaohai (6R) du Yin Tsiao pour les femmes. Si on traite par erreur le méridien yin chez l’homme et le méridien yang chez la femme, on obtient une réaction contraire. »
Ce que nous dit ici le Ling Tchou est fondamental. Non seulement il confirme la différence de nature des Qiao chez les hommes et les femmes, mais en plus il précise que ne pas prendre en compte cette distinction serait une erreur thérapeutique.
Que doit-on comprendre ? Dans le cas d’un excès de yin, le Yin Qiao Mai peut se retrouver en état de plénitude car c’est une voie de délestage du yin. Cet excès va entraîner des stagnations qui vont occasionner des douleurs. Chez une femme, le 6R, tonifié pour augmenter l’aval, et le 8R (dispersé car point tsri) auront pour effet de dégager cette stagnation dans la circulation iong du méridien. Mais ce même méridien étant absent chez l’homme, on comprend bien qu’il ne sera pas possible d’agir sur cette circulation iong. On peut alors envisager de disperser le 6R en tant que point Lo et faire un point d’appel sur son vaisseau couplé, le Yang Qiao Mai, avec un 1V puis un 62V pour délester vers cette autre voie. Mais ce n’est qu’une hypothèse.
Pour un excès de yang c’est exactement l’inverse. Chez un homme on piquera le 62V tonifié auquel on ajoutera le 59V, point tsri, alors que chez une femme ce même 62V sera dispersé en tant que point Lo et couplé avec un point du Yin Qiao mo.

Les déséquilibres du Yin Qiao Mai

On l’a vu, le traitement de la douleur par les Qiao est différent que l’on adresse à un homme ou une femme. Intéressons- nous maintenant aux déséquilibres possibles du Yin Qiao Mai. Pour bien comprendre ces déséquilibres, il nous manque une donnée importante concernant la circulation des Qiao. Encore une fois c’est le Ling Tchou chapitre 21 qui nous donne les clés de compréhension.
« Pendant le parcours du méridien du Tsou Tae Yang, dès qu’il arrive au niveau du sommet de la tête et pénètre à l’intérieur du cerveau, il se divise alors et se dirige séparément vers les deux méridiens Yin Tsiao et Yang Tsiao. Après le croisement de ces deux méridiens, l’énergie yang entre dans le domaine du yin et l’énergie yin sort dans le domaine du yang, puis les deux énergies se réunissent simultanément au niveau du 1VB. Il en résulte qu’au moment où l’énergie du yang est en état puissant unilatéral, le sujet présente des yeux ouverts et arrondis et qu’au moment où l’énergie du yin se trouve en état de puissance unilatéral, les yeux restent constamment en état de fermeture. »
Cette citation nous donne plusieurs éléments fondamentaux pour comprendre la suite:
– Si les Qiao sont connectés au cerveau par le Tsou Tae Yang, le 1V, mais surtout le 7V Tongtian « Communique avec le Ciel », point qui va directement au cerveau, prend une toute autre dimension dans les perspectives de traitement. Dans la théorie on peut imaginer qu’associer le 7V à un point des Qsiao pourrait aider à réguler un déséquilibre entre ces deux merveilleux vaisseaux. Mais allons encore plus loin. Chez une femme, le Yin Qiao Mai est comptabilisé dans les méridiens, on peut donc considérer qu’il se retrouve dans le circuit de l’énergie iong. Oui mais où ?
On sait que dans son trajet, l’énergie iong monte à la tête avant de regagner le Poumon organe. C’est sans doute pour cela que le 7V, localisé à la tête, est lié au Poumon: il a un idéogramme commun avec le 3P (tian) et il agit sur tous les déséquilibres du nez (congestion nasale, écoulement, rhinite…). Le 7V, par sa position sur le trajet de l’énergie iong permet ainsi au Poumon de toujours être nourri par cette voie de secours.
C’est donc à ce niveau que se trouve notre merveilleux vaisseau, après le 7V, dans le cerveau.
– Autre grand point: le 1VB Tongzilizao, « Creux de la pupille ». D’après le Ling Tchou, il est purement est simplement considéré comme la réunion des énergies yin et yang. Dans la théorie on peut donc supposer que piquer le 1VB pourrait réguler un déséquilibre yin/yang.
Dans la symbolique, nous savons que ce point est celui de la « faute commise par les parents ». Peut-être que le 1VB est la clé pour réparer la faute commise par la mère (yin) ou le père (yang). Quelle serait cette faute ?
La déficience: le yin aurait manqué à son devoir de nourrir et le yang à celui de protection. Associer le 1VB avec un point du Qiao concerné semble désormais une dialectique envisageable.
Cette hypothèse est d’autant plus séduisante qu’un des alias du 1VB est Qianguan, « Barrière antérieure ».
Qian, c’est le bateau qui fend l’eau pour s’arrêter juste avant le quai, d’où le sens de précédent.
Guan, c’est la barrière bien sûr, mais c’est aussi la clé pour déverrouiller un mécanisme.
Le 1VB est donc un point barrière qui comme tous les points barrière permet de lever un blocage, ce qui conforte son utilisation pour libérer le passage entre le yin et le yang. Mais il est aussi la clé pour décoincer un mécanisme juste avant qu’il ne soit trop tard, avant que le vaisseau, lancé à une vitesse inappropriée, suite à une erreur, ne heurte le quai. Concrètement on pourrait l’envisager pour éviter qu’un yin trop puissant ne lèse le yang. Ou alors, autre hypothèse, aider l’énergie Oé bloquée dans le yin à sortir correctement le matin à l’ouverture des yeux.
Ce dernier point me permet de faire la transition vers une des caractéristiques du déséquilibre du Yin Qiao Mai: l’hypersomnie.
Dans la citation précédente, le Ling Tchou expliquait qu’un yin trop puissant, donc un Yin Qiao Mai en excès, empêchait l’ouverture des yeux, et inversement un yang trop puissant (un Yang Qiao Mai plein) empêchait leur fermeture, ce qui provoquait dans le premier cas l’hypersomnie et dans le deuxième l’insomnie.
Mais sait-on qui est le responsable de cette plénitude ? Oui, l’énergie Oé!
Tout est clairement dit au chapitre 80 du Ling Tchou:

« L’Empereur Huang dit:
Certains sujets souffrent d’insomnie. Quelle est l’énergie responsable de cela ?

Tchi Po dit:
L’énergie Oé ne parvient pas à gagner la profondeur Yin et reste bloquée dans la superficie Yang. L’énergie Yang se trouve alors à l’état de plénitude et la plénitude de l’énergie Yang entraîne celle du Yang Tsiao.
Ainsi, l’absence de pénétration de l’énergie Tsing dans la partie Yin produit un état de vide de l’énergie Yin. C’est pourquoi, les yeux peuvent ne peuvent plus se fermer, d’où insomnie.

L’Empereur Huang dit:
Certains sujets, à cause de la maladie, ferment les yeux et ne peuvent regarder la lumière. Quelle est l’énergie en cause ?

Tchi Po dit:
L’énergie Oé retenue dans la partie yin n’arrive pas à gagner la partie Yang. L’énergie Oé étant retenue dans la partie Yin, l’énergie Yin se trouve à l’état de plénitude. Cette plénitude entraîne celle du Yin Tsiao.
Ainsi, lorsque la pénétration de l’énergie Oé dans la partie Yang n’est pas assurée, l’énergie Yang se trouve en état de vide. C’est pourquoi, les yeux se ferment, le sujet ne peut rien voir et garde les yeux fermés. »

En prenant en compte tout ces éléments, le traitement chez un homme ou une femme ne sera donc pas identique pour le même déséquilibre!

Prenons l’exemple de l’hypersomnie: la cause c’est l’énergie Oé qui est bloquée dans le yin et qui n’arrive pas à sortir, ce qui engendre une plénitude du Yin Qiao Mai et un vide du Yang Qiao Mai.
Chez une femme, le 6R tonifié (on est sur le méridien) donnera une impulsion du yin vers le haut, et le 1V permettra de connecter au Yang Qiao Mo et la sortie de l’énergie Oé. Chez un homme on piquera le 1V pour permettre la sortie d’Oé, le 1VB pour équilibrer yin/yang et lever la barrière, puis le 62V pour mettre en mouvement.
Le 6R tonifié chez un homme aggravera le déséquilibre car il fixera le yin dans la profondeur, alors que dispersé il enverra vers le Yang Qiao Mai par la voie Lo.

En conclusion

Ces pistes de travail sont à mettre en pratique, et vos retours seront précieux afin de corroborer ou non les différentes hypothèses émises.
Le Yin Qiao Mai est encore loin d’avoir révélé tous ses secrets. Je n’ai abordé que l’hypersomnie, mais les autres symptômes associés à son déséquilibre sont tout aussi passionnants à explorer. Je vous laisse les découvrir !

Partager sur :

Infos de l'auteur

Claire Bergereau

Claire Bergereau est : - Professeur des écoles avant de reprendre des études en 2010 au Centre Imhotep. - Diplômée du Centre Imhotep en 2014 - Présidente du SYNAT en 2016.

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Ces réflexions bousculent effectivement pas mal de nos bases de connaissances mais permettent un regard bien différent. Par exemple, le nombre « 12 » permettait jusqu’à présent une analogie avec les 12 mois de l’année, ou encore, nos 12 signes zodiacaux (au niveau astrologique). Ce nombre est aussi, dans la structure d’un cercle, un dénominateur entier (30). Alors que le nombre « 13 », a une toute autre signification. D’ailleurs, si l’on regarde bien, le nombre « 13 » correspond lui en réalité au nombre de signes zodiacaux d’un point de vu astronomique (avec la constellation d’Ophiuchus). Si l’on divise une année par 13 (et non plus par 12) on trouve le nombre 28, qui correspond lui quasiment à la révolution lunaire.

    Mais alors, si l’on avait ces 13 méridiens au lieu de 12, comment interpréter nos Kan? nos heures de la journée? la vitesse de circulation de l’énergie Iong? …

    Encore une énigme dont les textes ont le secret.

    Merci pour ce partage.

  2. Très très intéressant merci. Bon comme je suis du genre aventurier je vais tester l inverse de votre proposition sur moi, un homme, c’est à dire pratiquer les points comme sur une femme 😀 après je pratiquerai comme vous proposez je vous ferais mes retours en tout cas merci pour votre site

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.