12Rte – Allo Maman Bobo

0

Il est souvent intéressant d’inclure dans ses traitements des points uniquement parce que leur nom colle à l’histoire du patient. C’est dans ces circonstances que j’ai utilisé à deux reprises Chongmen (12 Rte).

Ce point du méridien Tsou Tae Yin a comme traduction actuelle « Porte des Battements ». Anciennement, il portait un nom plus poétique : « Palais d’amour maternel ».
La première patiente (32 ans) consultait pour une stérilité. Au questionnaire, il ressort, entre autres, que sa mère l’a abandonnée à l’âge de 2 ans. Son bilan énergétique montre un vide de yin général plus marqué sur la rate.
Comme dans tout traitement, la difficulté est de sélectionner le minimum de points couvrant le maximum de troubles. Parmi les points choisis, je me suis laissée guider par ce nom de « Palais d’amour maternel » qui, outre ses indications, collait le plus à l’histoire de la patiente.
Après cette séance, la patiente a pris conscience de son état, non sans souffrance, puis s’est sentie soulagée en portant un autre regard sur son corps et sur elle-même.

La deuxième patiente, 43 ans, souffrait de migraines apparaissant au moment des règles et qui persistaient depuis l’âge de 18 ans. Les traitements allopathiques ne suffisaient plus à la calmer. Lors d’une séance, elle déclare qu' »elle n’a goût à rien, ne fait les choses que par obligation, tout comme sa propre mère dotée d’une grande culture, avec plein de connaissances mais qui n’a jamais rien partagé avec ses enfants, ni rien transmis ». De ce discours, il ressort un manque d’amour maternel patent. Et c’est pourquoi, le 12 Rate m’est venu instantanément à l’esprit.
Le bilan confirme un vide de yin (pouvant expliquer les migraines) et plus spécifiquement un manque d’énergie nourricière iong (elle a perdu du poids depuis l’aggravation de ses maux de tête).
Au bout de 3 séances, les migraines avaient disparu !

Voici une bonne raison de connaître le nom des points !

Partager sur :

Infos de l'auteur

Mathilde Fenet

Mathilde Fenet est diplômée du Centre Imhotep depuis 2003. Après avoir exercée en région parisienne et en Suisse. Elle est actuellement installée en Saône-et-Loire dans la région de Paray Le Monial. Elle a aussi crée les Echos du Qi, revue du Centre Imhotep.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.